AU SOMMAIRE DU N°9

HIVER 2020

L'Édito : Woop Woop (suite)

Un Condé 3

Un condé (1970), d’Yves Boisset, version floutée.

Notre dernier numéro Mondo Police sortait peu avant que la proposition de loi « Sécurité globale » et son article 24, sur le filmage de policiers éventuellement identifiables, ne se retrouvent au cœur d’un débat violent. David Dufresne, le réalisateur d’Un pays qui se tient sage, nous disait que son film n’aurait pu se faire si ce genre de restriction des images existait – comme en Espagne, par exemple, où il aurait été condamné. Ironiquement, le Tribunal constitutionnel espagnol a, fin novembre, retoqué une partie de cette loi, jugeant « inconstitutionnel » le fait d’avoir à demander une autorisation pour utiliser des images des forces de l’ordre – cependant, leur diffusion reste encore fermement encadrée. Il y a peu, le SICoP (Service d’information et de communication de la police) a exprimé son désir d’une convention pour les médias prévoyant « qu’il visionnera l’émission dans sa version définitive, avant première diffusion, dans un délai permettant une éventuelle modification ; sera le seul à valider le contenu produit sur les plans juridique, éthique et déontologique […] ; les enregistrements ne doivent pas porter atteinte à l’image de marque de la police nationale ni comporter de scènes pouvant être considérées comme choquantes. » Outre l’absurdité du terme, il faut s’interroger sur la notion « d’image de marque » ici défendue. Car si toutes les images journalistiques ou documentaires sont en cause, il n’y a plus qu’un pas pour s’en prendre aux fictions qui sont susceptibles d’atteindre cette « image de marque » revendiquée. Et les images « choquantes » ? Choquantes comment ? Pour qui ? Choquantes comme quand Yves Boisset réalisait Un condé il y a cinquante ans, à l’époque où les scénarios étaient contrôlés par la censure en amont de leur production, et que le représentant du ministère de l’Intérieur, Raymond Marcellin, y avait perçu un trop « violent réquisitoire contre la police » ? Boisset s’était battu pour que son film voie le jour – in fine censuré de quelques minutes, dont une scène d’interrogatoire qui fut retournée. Pour « l’image de marque », on repassera. La SRF (société des réalisateurs) a publié le 11 novembre dernier la tribune « Police partout, images nulle part » dans Libération, signée par de nombreuses personnalités, dont le documentariste Mosco Boucault, aussi interrogé dans Mondo Police. À croire que l’on pourrait bien vite sortir un numéro Mondo Police 2.

Marc Moquin, rédacteur en chef

REVOIR : MUSIQUE DE FILMS

  • L’Homme qui inventa la musique de film

Jeunesse et ascension de Max Steiner

  • « Composer pour des films et non coller de la musique sur des images »

Entretien avec Philippe Sarde

  • « Les cinéastes ont trop souvent peur de la musique »

Entretien avec Gabriel Yared

  • Q. et le cinéma

Entretien avec Quincy Jones

  • « S’ouvrir à de nouveaux mondes »

Entretien avec Howard Shore

  • «La musique accompagne un état psychologique »

Entretien avec Éric Demarsan

  • Variations autour de François de Roubaix

Conversation à trois avec Rob, Bertrand Burgalat et Benjamin de Roubaix

  • Étrange Noël et symphonie à quatre mains

Genèse musicale de L’Étrange Noël de Mr Jack

  • Les mélodies retrouvées

Entretien avec Stéphane Lerouge

  • Symphonies épiques pour films silencieux

Entretien avec Carl Davis

  • Wendy Carlos, génie solitaire du synthé

Portrait de la compositrice d’Orange mécanique et Tron, pionnière de l’électro

  • Quand les sons créent l’image

Entretien avec Thierry Jousse

  • « Tendre l’oreille au muet »

Entretien avec Timothy Brock

  • « Réussir à rentrer dans l’intimité des compositeurs »

Entretien Pascale Cuenot

CORRIGER

• Claude Chabrol, le suspense au féminin

• Dino Risi, du néoréalisme rose au moralisme féroce

Et aussi : Elle et lui, La Mère, Uniformes et jupon court, Thérèse, L’Enfer des anges, La Condition de l’homme, Soy Cuba, Le Pays de la violence, L’Homme qui voulut être roi, In The Mood for Love, La Jetée/Sans Soleil, Raining in the Mountain, L’Évadé du bagne, Les Cents Cavaliers, Ariane, Qui chante là-bas ?

TRAVERSER

• Une décennie sous influence :
Comment savoir, la disparition de la comédie romantique

• Surimpressions :
Wendy
et Peter Pan

• Professionnel de la profession :
« Pousser la porte de la curiosité » – Entretien avec Nathanaël Karmitz

• Portfolio : 
Pablo Ferro, génie à plus d'un titre

• Carnet de bord :
Maurice Tourneur, l'exilé de toute une vie, par Pierre Filmon

• Livres :

L’Inhumaine, Cassavetes par Cassavetes, Black-Out, Jim Carrey, l’Amérique demasquée, Bertrand Blier, cruelle beauté

• Rendez-vous : Documenter la lutte, libérer la parole – Entretien avec Jean-Pierre et Luc Dardenne

• Une bouteille à la mer : Merci, merci, merci !

0