Quelles sont les réalisatrices, scénaristes, directrices photo, productrices, scriptes, monteuses marquantes qui ont traversé l’histoire du cinéma ? On connaît Agnès Varda, Mary Pickford, Chantal Akerman ou encore Alice Guy, mais elles sont plus nombreuses encore à avoir lutté pour se faire une place dans le cinéma.

Présenté par Esther Brejon, Silence ! Elles tournent est un podcast Revus & Corrigés, en partenariat avec Tsugi Radio, mettant en lumière ces femmes méconnues de l’histoire du cinéma.

Épisode 17 – Mai Zetterling, exploratrice de la condition féminine

Résumé : Mai Zetterling (1925-1994) est sans doute l’actrice suédoise au parcours le plus original. Née en 1925, elle commence sa carrière cinématographique en tant qu’actrice, chez Bergman et autres cinéastes suédois, avant de s’envoler vers la Grande-Bretagne. En 1960, Mai Zetterling se donne 5 ans pour réussir à atteindre son objectif : réaliser un long-métrage de fiction. Pari réussi en 1964 lorsque sort son 1er long-métrage Les Amoureux, sélectionné au Festival de Cannes. S’ensuivent Jeux de nuit (1966) et Les Filles (1968), deux films qui font parler d’eux, conspués ou admirés, mais qui viennent confirmer son statut de cinéaste talentueuse et provocante. Car dans son œuvre, il est souvent question de la condition féminine, du prix de la liberté, de sexualité et de la décadence d’une société suédoise qui se tient à l’écart des soubresauts de l’histoire.

Avec la présentation de ses 4 longs-métrages de fiction, restaurés par l’Institut suédois, au Festival Lumière, on découvre une carrière militante et esthétique.

Invitée : Maëlle Arnaud, responsable de programmation de l’Institut Lumière et du Festival Lumière.

Épisode en partenariat avec le Festival Lumière 2022.

Catégories :

0