Le cinéma policier français en deux livres

Deux ouvrages, sortis à quelques semaines d’écart, reviennent exclusivement sur le cinéma policier hexagonal : l’Encyclopédie du film policier français de Patrick Brion, et Le Cinéma policier français de Jean Ollé-Laprune. Deux approches différentes mais complémentaires d’un genre qui brille par sa disparité, sa densité, et surtout passionnant par son évolution depuis les quasi-débuts du cinéma.

Une histoire de cinéma – Paris, la capitale des salles

Dans ce quatrième épisode, Antoine Jullien vous raconte l’histoire de quelques unes des salles les plus emblématiques de la capitale. A l’heure où ces sanctuaires du 7ème art sont toujours fermés, quoi de mieux que de nous remémorer leur passé prestigieux et mouvementé, leur destinée parfois funeste, parfois miraculeuse, et de rendre hommage à ces lieux irremplaçables où le cinématographe brille et continuera à briller de mille feux.

Plogoff (1980), de Nicole Le Garrec : Lutte centrale

A la fin des années 70, un village d’irréductibles bretons se mobilise face à la volonté du gouvernement d’implanter une centrale nucléaire sur leur terre. Dès le premier jour, Nicole et Félix Le Garrec sont là, caméra au poing. Pendant six semaines, ils filment leur quotidien rythmé par les manifestations face aux CRS. Des images qui, quarante après, résonnent plus que jamais avec l’actualité.

0