Chaque mois, Antoine Jullien vous fait voyager à travers les époques du cinéma et vous en tire un récit hors du commun. Un podcast Revus & Corrigés, coproduit par le Mouvement Up.

Jiří Menzel, la comédie est une arme !

Résumé : La Nouvelle vague du cinéma tchèque, apparue au début des années 60, a représenté une véritable embellie, finalement écrasée par les chars soviétiques qui sonnèrent le glas du printemps de Prague. Des cinéastes issus de cette génération (Věra Chytilová, Jan Němec, ou Miloš Forman), Jiri Menzel n’est pas le plus connu des cinéphiles. Et pourtant, il remporta l’Oscar du meilleur film étranger pour son premier long métrage, Trains étroitement surveillés, en 1968.

À l’occasion de la rétrospective de trois de ses films en copie restaurée, distribués par Malavida Films le 23 février 2022 (Trains étroitement surveillés, Alouette, un fil à la patte, Une Blonde émoustillante), Antoine Jullien vous raconte cette époque vivante et tourmentée à travers le parcours de ce réalisateur iconoclaste dont la comédie était une arme.

Musiques :
« The Legendary pink dots » – Prague Spring
Bande originale du film Murder Before Dinner composée par Jiří Šust
Bande originale du film Un Été capricieux composée par Jiří Šust
Bande originale du film Ces merveilleux hommes à la manivelle composée par Jiří Šust

Épisode réalisé en partenariat avec Malavida Films.

À écouter aussi sur :

À lire également : « Milos Forman et Jiri Menzel : insouciances printanières praguoises » par Alexis Hyaumet, dans Revus & Corrigés N°8 – Automne 2020 : Mondo Police.

Abonnez-vous à la chaîne afin de ne manquer aucun épisode. N’hésitez pas à nous laisser des commentaires et à nous partager sur vos réseaux.

Crédits images : Trains étroitement surveillés © 1966 Malavida Films. Tous droits réservés.

Catégories :

0