MYSTERY MEN (1999) – Super zéros cinematic universe

Bien avant les récentes bandes de super héros sabordées par leurs propres studios, il existait ce savoureux OVNI foutraque qu’est Mystery Men. Le film de Kinka Usher vaut encore et surtout pour l’assemblage improbable et très sympathique qu’il représente à l’écran, retournant le schéma éculé aujourd’hui du héros-concept en mettant en avant l’humain, si dénué de talent soit-il, derrière le costume et parvient, dans un n’importe quoi assumé, à trouver un curieux équilibre entre désir d’anti-système et blagues de prout.

Revus & Confinés, le live #6

La crise actuelle nous incite à innover dans les médias et les contenus que nous vous proposons. Tous les vendredis, Revus & Corrigés interroge les autres professionnels confinés du cinéma, qui rencontrent, comme nous, de grands changements dans leurs activités et de nouveaux enjeux. Sur YouTube et sur Facebook, le rendez-vous est donné.

Revus & Confinés, le live ! #2

La crise actuelle nous incite à innover dans les médias et les contenus que nous vous proposons. Après la newsletter, voici maintenant le live ! Tous les vendredis, Revus & Corrigés interroge les autres professionnels confinés du cinéma, qui rencontrent, comme nous, de grands changements dans leurs activités et de nouveaux enjeux. Sur YouTube et sur Facebook, le rendez-vous est donné.

Memories of Murder, de Bong Joon-ho (2003)

Il est salvateur de se replonger dans ce deuxième film de Bong Joon-ho, cinéaste alors jeune et inconnu. Un thriller que l’on peut qualifier de séminal pour son pays d’origine. Car si Memories of Murder n’a rien inventé; il a modifié les codes du genre pour (im)poser les bases d’un renouveau local qui perdure encore quinze ans après sa sortie.

0