Festival Lumière 2020 : l’éclaircie cinéphile

Il y a une semaine s’achevait le Festival Lumière à Lyon et dans toute sa région. Toutes les forces furent déployées par les équipes du festival et du Marché International du Film Classique (MIFC) pour que l’événement puisse se dérouler, et il accueillit, comme à son habitude, un public nombreux et passionné malgré les restrictions en rigueur.

NATALIE WOOD : WHAT REMAINS BEHIND : rencontre avec Laurent Bouzereau

Le Français Laurent Bouzereau a une longue et impressionnante carrière de réalisateur de documentaires sur l’histoire du cinéma et de making-ofs exhaustifs sur de grandes productions hollywoodiennes. Au Festival Lumière, il présentait son dernier-né, Natalie Wood : What Remains Behind, revenant sur le destin tragique de l’actrice, disparue en 1981 à l’âge de 43 ans dans des circonstances incertaines. En retraçant sa carrière et sa vie privée, avec l’aide de sa famille, ses collègues et amis, le documentaire plonge dans une histoire de cinéma hors-norme. Et rajoute un grand nom à la filmographie de son auteur, passé par Steven Spielberg, George Lucas, James Cameron, William Friedkin…

Judy Garland, l’étoile des autres

De nouveau sous les feux des projecteurs grâce au film de Rupert Goold et aux trait de Renée Zellweger, Judy Garland était à la fois une enfant, une star, une victime et la reine d’Hollywood et du showbiz. Ce que le film ne montre pas est raconté dans la biographie écrite l’année dernière par Bertrand Tessier.

Miracle en Alabama (1962) ou les sens de l’Amérique

Tiré de l’autobiographie d’Helen Keller, adaptée par Arthur Penn à la télévision, au théâtre et enfin au cinéma, Miracle en Alabama déploît le combat pour la reconnaissance, l’éducation et l’amour d’une enfant sourde et aveugle – et de son éducatrice – dans une Amérique puritaine où les normes font loi. Une grande leçon d’humanité pour les petits et les grands.

Du cinéma au musée du Louvre : rencontre avec Pascale Raynaud, la programmatrice de l’Auditorium

A l’occasion du cycle de films « Autoportrait en voyageur » qui se déroule jusqu’au dimanche 29 avril à l’Auditorium du Musée du Louvre, Revus et Corrigés a rencontré Pascale Raynaud, responsable de programmation cinéma de l’Auditorium. Elle nous a présenté ce cycle autour des carnets de voyage et l’ambition cinématographique mais surtout pluridisciplinaire de cette belle salle de 450 places.

Sauvons le Cinéma La Clef !

Le dimanche 15 avril dernier, La Clef donnait ses dernières séances suite à la volonté du propriétaire des murs de vendre le bâtiment. Cependant, les salariés permanents du Cinéma La Clef, constitués en collectif indépendant de la direction – Le Collectif À La Clef –, se mobilisent pour sauver ce lieu historique.

0