Catégorie : Livres

Lire la Suite

« Sterling Hayden n’était pas né dans le bon siècle, c’était un mec du XIXème siècle » – Philippe Garnier

Dans la pénombre et la chaleur d’un été finissant, rencontre avec Philippe Garnier, le Frenchie le plus américain des journalistes français. Sans lui – et quelques rares autres – David Goodis, John Fante, James Crumley ou Charles Bukowski seraient restés au purgatoire. Sans lui, jamais la mythique émission Cinéma Cinémas n’aurait hanté nos mémoires de cinéphiles, avec ses précieuses pastilles nonchalantes sur la lancinante musique de Laura, consacrées à Richard Widmark ou à Edward Dmytryk. Quelques ouvrages et livrets de DVD plus tard, voici qu’il exhume la figure du grand Sterling Hayden, écrivain acteur bourlingueur dont la carcasse massive marque irrémédiablement Quand la ville dort de John Huston, Docteur Folamour de Stanley Kubrick, ou Le Privé de Robert Altman. Pourquoi Sterling Hayden ? Dialogue dans un transat aux abords du festival Lumière.

Lire la Suite

Samuel Blumenfeld : « Brando était tellement inatteignable qu’on ne pouvait le rejoindre que par la fiction »

Le 1er juillet 2004 disparaissait dans le dénuement le plus total un acteur mythique : Marlon Brando. Samuel Blumenfeld, critique et journaliste à M Le Monde, auteur avec Laurent Vachaud d’un livre d’entretiens de référence avec Brian de Palma, ausculte ses dernières années dans Les Derniers jours de Marlon Brando.

Lire la Suite

Un film inachevé de Marcel Carné et Jacques Prévert à découvrir en livre dans L’Île des enfants perdus

Le film inachevé du duo Carné-Prévert, La Fleur de l’âge, trouve une seconde vie avec L’Île des enfants perdus (titre initial du film) de Nicolas Chaudun. L’auteur retrace l’épopée de ce film maudit, et en profite pour un retour vers le passé, de l’histoire des bagnes d’enfants – sujet du film – au dézingage du « cinéma de papa » par la Nouvelle Vague.

Lire la Suite

Platine : le calvaire de Jean Harlow

Modèle déclarée de Marylin Monroe, première star « blonde platine » de Hollywood, Jean Harlow est de nos jours moins connue qu’une Marlene Dietrich ou qu’une Greta Garbo. Elle fut pourtant un des sex symbols les plus populaires des années trente, surnommée aussi « The Blond Bomshell » (la bombe blonde) pour sa sensualité volcanique. En 1937, le public découvre la mort brutale de son idole. Jean Harlow avait 26 ans. Dans un livre dense au style inspiré, et tout simplement intitulé Platine, Régine Detambel analyse au scalpel les stations du chemin de croix de la star.